Comment signaler les effets indésirables ?

En plus du site gouvernemental https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_patients_declaration_ei.pdf qui vous explique comment signaler les effets indésirables suite au vaccin,

vous pouvez les signaler à https://reinfocovid-reunion.re/declarer-effets-indesirables-vaccin-covid/.

Enfin, Maître Vardin appelle les personnes souffrant de conséquences graves suite au vaccin de lui faire un retour à avocat@alexvardin.com

Actualités et Informations

Le programme :

jeudi 20 mai à 21h métropole, nouvelle session publique du CSI.

– Pierre CHAILLOT : « 100 000 morts, vraiment ? »
– Surya ARBY : « Introduction à la pharmacovigilance vaccinale »
– Hélène Banoun : « Tests PCR et antigéniques »

Pour toutes les personnes qui veulent nous suivre en direct, c’est toujours le même lien :
https://reinfocovid.fr/live/
Vous pouvez diffuser cette info partout autour de vous. Un débat suivra les interventions et nous essayerons de répondre aux questions des internautes qui nous suivront en direct.

COVID-19. Pourquoi ? Qui ? Comment ? Quand ?

ColCov veut poser sans tabou les questions que tout le monde se pose, comprendre les incohérences que chacun relève, exiger des réponses aux interrogations légitimes, obtenir les justifications scientifiques et logiques des décisions et contraintes qui sont imposées à tous … Bien gérer cette crise, c’est d’abord obtenir l’adhésion de tous grâce à une démarche intellectuelle cohérente et logique.

Parce qu’il est effroyable de ne jamais recevoir la moindre réponse à nos questions et à nos peurs.

Sommes nous déjà en dictature ?

Vous en avez marre d’être coïncé depuis plus d’un an et vous révez d’évasion ?
Essayez donc de préparer vos prochaines vacances à l’étranger.

En ces temps de crise sanitaire, vous prenez bien soin surtout de choisir des pays qui vous accueillent, avec plus ou moins d’exigences et de garanties du genre quarantaine, tests etc., mais des pays qui vous acueillent.

Le gros hic, diffusé sur le site diplomatie.gouv.fr, est que notre gouvernement, même si le pays de destination est prêt à vous recevoir, vous empêche, vous interdit  de partir:

Par ailleurs, les frontières extérieures à l’espace européen restent fermées et tout déplacement international est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre


Quelle en est la raison ? Aucune, strictement aucune. Même si vous disposez de votre assurance médicale privée, le gouvernement vous empêche de quitter l’Europe. Même si vous êtes vacciné, le gouvernement vous empêche de quitter l’Europe. Alors, en plus de la question fondamentale de l’intérêt de ce vaccin, je me pose la question non moins fondamentale suivante:

Sommes nous déjà en dictature ?

A quoi sert de vacciner les jeunes ?

Le site https://www.cnbc.com/2021/05/12/pfizer-covid-vaccine-cdc-panel-endorses-for-use-in-kids-12-to-15.html résume les effets secondaires graves chez les jeunes (12-16 ans) du vaccin Pfizer.

0.4% des jeunes vaccinés subiraient des effets secondaires graves.

“CDC official Dr. Megan Wallace said Wednesday that serious adverse events were more common among vaccine than placebo participants, 0.4% versus 0.2%, but none of them were attributed to the shots.

En comparant les chiffres du COVID en France (https://ethicseido.com/fr/Iode/EpidemicStatistics, https://fr.statista.com/statistiques/472349/repartition-population-groupe-dage-france/ …) on peut calculer certes approximativement, mais avec une bonne idée des ordres de grandeurs quand même que  0.4% des jeunes de cette tranche d’âge qui attrapent le COVID doivent être hospitalisés et que 0.2% (toujours des jeunes de la tyranche 12-16 ans qui attrapent le COVID) doivent passer par la réanimation. Ce qui est cohérent avec les chiffres du CDC.

Si les effets indésirables graves dont parle le CDC sur le site du CNBC conduisent à  une hospitalisation “simple”, alors le vaccin n’apporte rien. Si les effets indésirables dont parle le CDC conduisent à une hospitalisation en réanimation, alors le vaccin aggrave les choses.

Pour conclure à la Réunion, si on estime à 50000 le nombre de jeunes de 12 à 16, cela signifie, toujours d’après le CDC que le vaccin qui leur serait inoculé provoquerait statistiquement des effets secondaires graves (et probablement au moins une hospitalisation) chez 200 d’entre eux.

Quel parent serait prêt à prendre ce risque ?

Question fondamentale : A quoi sert de vacciner les jeunes ?

Est-ce que prendre son café en terrasse est véritablement dangereux ?

Petite course ce matin à Leroy-Merlin.

Comme des dizaines de personnes, j’ai fait la queue pendant plus de 15 minutes dans des files de caisses littéralement bondées. J’ai manipulé à mains nues le même écran tactile de la caisse automatique que des centaines d’autres personnes ont manipulé avant moi, j’ai composé mon code de carte bleue sur le même clavier touché par des centaines d’autres clients.

Et on voudrait me faire croire que prendre son café en terrasse serait plus dangereux que cette incursion en magasin ?

Quelle légitimité reste-t-il à ceux qui régentent par d’absurdes décisions ?

Est-ce qu’on a moins de chances d’attraper le covid au CHU qu’ailleurs ?

Alors que tous les restaurants sont fermés et que tous les établissements de restauration de l’île, jusqu’à la plus petite boulangerie de quartier ont plié les chaises et les tables de leurs terrasses, la cafétéria publique du CHU de Bellepierre, qui est située dans l’enceinte du CHU mais qui est ouverte à tout public, continue le service sur sa petite terrasse.

Loin de moi l’idée de fermer cet espace de convivialité, mais cela devrait faire réfléchir nos décideurs et les inciter plutôt à autoriser dès maintenant la réouverture de tous les établissements de restauration, car si on n’attrape pas le covid à proximité immédiate du lieu sensé récupérer toutes les personnes atteintes de la forme grave de ladite maladie, on ne conçoit pas très bien pourquoi on l’attraperait dans le snack du coin de la rue.

A quoi sert l’ANSM ?

Alors que l’ANSM publie sur son site web (encore visible aujourd’hui le 9/5/2021) qu’elle vient de lancer une “étude de cohorte prospective Covacpreg [qui] consiste à approfondir les connaissances sur les vaccins contre la COVID-19 et leurs éventuels effets indésirables chez les femmes enceintes”,

le gouvernement, qui n’a pas la patience d’attendre la fin de cette étude, décide (Décret n° 2021-248 du 4 mars 2021) que

“les sages-femmes peuvent :
1° Prescrire les vaccins dont la liste figure aux I et II de l’annexe 6 [note: vaccins à ARNM type Pfizer] aux femmes et à l’entourage de la femme enceinte ….”

A quoi donc sert l’ANSM ?

Question subsidiaire, et avec tout le respect qui se doit aux sages-femmes, ont-elles les compétences et disposent t-elles de toutes les informations requises pour faire ce genre de prescription ?